Return to site

Bilan carbone entreprise : Marie Gaborit présente Toovalu

Marie Gaborit est directrice associée de Toovalu. Selon elle, pour qu’une entreprise déploie une stratégie climat efficace, le conseil ne suffit pas. C’est pourquoi son équipe et elle ont créé une solution logicielle dédiée pour mesurer, analyser et piloter l’empreinte carbone des entreprises à travers des interfaces intuitives et ergonomiques. Toovalu a également créé l’impact observer, un outil qui référence et valorise les solutions bas impact carbone disponibles pour les entreprises (énergies, transports...etc). Selon Marie, la prise de conscience de l’importance stratégique du climat par les grands groupes s’accélère depuis septembre dernier. Il était temps !

Sara Kheladi : Bonjour Marie Gaborit. Vous êtes directrice associée de Toovalu. Toovalu c'est quoi ?

Marie Gaborit : Toovalu c'est une solution logicielle qui permet aux entreprises de piloter autre chose que la finance. Par exemple leur impact sur la société et leur stratégie climat.

SK : Quel est votre rôle dans l'entreprise ?

MG : J'ai co-fondé l'entreprise et aujourd'hui je la dirige avec mes associés. On est une équipe de 6 personnes.

SK : Pourquoi et comment avez vous créé Toovalu ?

MG : J'ai eu très tôt, il y a 10 ans, des premiers clients grands groupes qui voulaient lancer une stratégie climat ambitieuse. Nous avions déjà identifié que ce ne serait pas possible de le faire uniquement avec du conseil. Nous avons donc créé les outils pour leur permettre de mesurer et piloter leurs stratégies climat.

SK : Comment Toovalu agit pour le climat ?

MG : C'est le c'est le coeur de notre métier. Mais on n'agit pas directement, on fait agir les autres. On mesure, on permet aux entreprises de mesurer leur impact au climat donc de mieux le comprendre et puis de se donner des objectifs de réduction. des objectifs deux degré ou un degré 5, et faire émerger une notation ou une perception fin des entreprises bas carbone voir neutre en carbone.

SK : Quelle est la stratégie digitale de Toovalu ?

MG : On est éditeur de logiciels donc le digital est au coeur de notre métier et l'objectif c'est vraiment de créer des interfaces intuitives et ergonomiques pour les déployer et que demain tout le monde soit capable de calculer une empreinte carbone facilement.

SK : Des succès récents à partager ? Quelques chiffres ?

MG : On essaie de mesurer à combien on a contribué à réduire. Là on lance une opération collective. Alors il va y avoir une vingtaine d'entreprises qui vont nous rejoindre pour vraiment lancer une stratégie de réduction. donc 2 degrés c'est l'objectif et puis du collaboratif beaucoup donc on travaille avec d'autres structures.

SK : Quels sont les prochains projets de Toovalu ?

MG : C'est bien de mesurer. On a vu c'est bien de se donner des objectifs pour réduire, mais souvent on nous demande les solutions, comment on réduit. Donc si je veux avoir une énergie 100 % renouvelable quelles sont les solutions ? Si je souhaite avoir un fret bas carbone etc ? Donc on a créé ce qu'on appelle l'impact observeur qui permet de référencer et de valoriser toutes ces solutions. on dit c'est notre nouvelle mission contribuer à faire émerger une économie de solutions.

SK : Avez-vous une anecdote ou un message à partager avec les internautes ?

MG : Je pense que c'est pas foutu, qu'il faut vraiment se lancer. Et c'est souvent assez étonnant à quel point la depuis septembre la prise de conscience est énorme. les grands comptes maintenant dans le secteur de l'aéronautique me lisent tout d'un coup j'ai pris conscience que le climat était un enjeu stratégique de l'entreprise. il était temps mais ça tu accélères.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK